La fin.

“!”

Encore ces foutus cauchemars… Le même depuis des semaines, coincé dans le kolizéum à affronter de pauvres paysans qui ont reçu tellement de coups qu’ils se mettent à délirer et ont du mal à parler. « GG », « TG »,« bjr ».

*brrrr*

Red frissonna.

« Autant ne plus y penser, cela ne m’avancera à rien. » Il en avait eu des sueurs froides, chose qui l’étonnait d’autant plus qu’il n’était composé que d’os.

Red essaya de se lever.

*craaaaaaaaaac*

« Argh »

Red ne put s’empêcher de pousser un long râle. Son bras droit se trouvait désormais complètement détaché du reste de son corps.

« Cette journée commence décidément bien dis-donc. Bon, tant pis, je verrai comment arranger ça à mon retour. »

Red se leva péniblement, et se dirigea vers la porte. Il s’arrêta en passant devant le bout de verre qui lui servait de miroir.  Ses os étaient fêlés à de nombreux endroits, et son crane particulièrement portait de nombreuses marques, résultat des combats  qu’il avait jusque-là effectué. Une marque particulièrement profonde marquait le côté droit de son visage.

« Inoffensif, qu’ils disaient.  Tu t’en sortiras facilement qu’ils disaient. Saleté de tournesol affamé. », Grommela-t-il.

Red soupira. Il se trouva bien vieux. « Probablement la fatigue »

Il décida enfin de s’éloigner de cet objet qui le faisait déprimer plus qu’autre chose. Sortant de chez lui, il aperçut plusieurs personnes en pleine discussion. « Probablement en route pour un donjon », pensa-t-il. Il se rapprocha discrètement pour écouter leur conversation.

« Bons, ont va le chain se RM, et puis ensuitte je proposeux qu’on recrut hl pour fere ben, on pass tr com ca pr pas gener » dit l’un des membres de l’expedition.

Cette phrase eut le même effet qu’un coup de dague.

« Je vais faire comme si je n’avais rien entendu. », pensa Red tout en se demandant si c’était des disciples d’Etz.

Red continua sa route. Il fit le tour des zaaps, n’ayant pas la force de marcher beaucoup mais voulant voir ce qui se passait sur le continent. Rien de bien nouveau. De nombreux guildeux, allianceux et autres connaissances qui avaient indiqué ne pas être dispo de la journée étant donné qu’ils avaient de nombreux donjons de prévus, et étaient donc par conséquent en train de roupiller au bord des différents zaaps. Panta et Fah, symbole des tensions entre Gardiens et Crousti, étaient comme à leur habitude à Sufokia, en train de discuter joyeusement.

La nuit tomba.

« Déjà ?! » Il avait l’impression de s’être réveillé il y a moins d’une heure. Il soupira de nouveau, et se dirigea vers sa maison. Une nouvelle journée sans éclat, sans action, et pourtant… il se retrouvait épuisé, à bout de forces.  Il ne put s’empêcher un sourire amer. « Quelle ironie, moi qui enchainait les donjons en quête de gloire il y a pas si longtemps encore, me voilà tenant à peine debout. O dieu Sram, tu es bien cruel de me poisser à ce point ! Ma fin arriverait non pas en donjon, des mains de mobs trop puissants, mais dans mon cercueil, pendant mon sommeil ? »

Red s’allongea, pensif, puis se ravisa.

« Non ! Je ne me laisserais pas faire. »

Red enfila ses équipements les plus robustes, s’arma de ce qu’il avait de plus puissant, et sorti de nouveau. Il n’y avait qu’un seul endroit où il pouvait aller. Un sourire démoniaque et fourbe s’empara du vieux sram.

« Puisque les dieux ne me l’offriront pas, j’irai le chercher moi-même ! A nous deux, Harebourg ! »

Arrivé devant la tour de la Clepsydre, le brave aventurier s’arrêta quelques instants pour cueillir les deux-trois perce-neige qui avaient poussé aux alentours, avant d’entrer d’un pas assuré dans la tour qui probablement signifierait la fin de son aventure.

Sentant ses dernières forces le quitter peu à peu, il se faufila à travers les hordes de créations du Comte. « Je n’ai pas de temps à perdre en dehors du donjon ! »

Red entra enfin dans le donjon. Il sourit de nouveau, avant de rassembler toutes les forces qu’il lui restait.

« Je vais bien en avoir besoin. », dit-il en rigolant, «  Et maintenant… »

« Harebourg ! Où te caches-tu ? Je suis là, viens te battre ! », Hurla-t-il.

Les créations du comte s’activèrent sur le champ. «  Je me doutais bien qu’obtenir une audience ne serait pas si simple, le comité d’accueil n’a pas l’air de donner l’impression de vouloir me laisser passer. »

Le petit sram inspira profondément malgré l’absence de nez, puis alla à la rencontre des mobs qui lui fonçaient dessus.

« Soit, puisqu’il en est ainsi, venez me tenir compagnie ! »

Le combat commença, mais red le savait déjà, le couloir était trop étroit, ces chances de victoires étaient nulles. Et pourtant, il ne pouvait s’empêcher de sourire. « Voilà comment devrait se terminer une aventure pareille ! O mort, O amante qui m’échappe depuis bien trop longtemps, accepte enfin de me prendre dans tes bras »

Le brave sram était comme possédé. Le combat n’avait commencé que depuis peu de temps, mais seul deux mobs demeuraient, et red, à bout de souffle et à l’article de la mort, essayait tant bien que mal de se relever et de tenir son arme.

« Ce n’est… pas fini… »

Et pourtant, simple coïncidence ou signe du destin, il lâcha au même moment son arme, n’ayant plus assez de forces pour la soulever.

«J’aurai probablement dû recoller mon bras avant de venir… Ha ha ha, tu es bien cruel, O dieu sram »

Les deux mobs, ne laissant rien au hasard, se rapprochaient lentement mais surement, et red ne pouvait que les regarder faire, attendant le moment fatidique. Le « regard » et le sourire que leur lançait cet intrus faisait redoubler de vigilance les créatures du comte. L’absence d’yeux chez cet aventurier rendait difficile le fait de deviner ce qu’il pouvait bien tramer, et de peur qu’il ait un dernier piège dans son sac, elles hésitaient à attaquer et prenaient toutes leurs précautions. La vérité, pourtant, était à des lieux de cela : Red n’avait rien en réserve pour se défendre, et avait perdu conscience de par la douleur il y a un moment déjà. Il avait souri juste avant car il était satisfait, son vœux avait été satisfait. Il allait mourir en aventurier, dans un donjon.

« Hein ? Ou suis-je ? Je suis… mort ? Ou peut-être pas ? Serais-je simplement en train de dormir ? Hmm… me sens léger tout d’un coup. Ça me fait penser, il y a plusieurs histoires que je n’ai pas encore racontées ! Bon, va falloir que je m’y mette un de ces jours »

Au bout de minutes qui semblèrent interminable, il fut enfin à portée des attaques des créatures qui, ne pouvant plus temporiser, attaquèrent ensemble.

Red »izdead »now

Publicités

L’histoire d’un hommage.( Partie 1)

Dimanche 20 octolliard 15h54, Hall d’entrée de la Guilde Dark Moon (servant aussi de cuisine, dortoir, débarras, niche du chien).

 

*Rednow trainant de force Macgreed*

 

– Macgreed : Naaaan saloperie d’Sram, fous moi la paix, j’veux pas y aller, j’lui dois de la thune ! Lâches mon string !

 

*Monapesta tentant de réparer la fuite du toit à coup de Cubitus*

 

– Monapesta : C’est à cette heure-ci que vous arrivez ? qu’est ce que vous avez foutu ? et ou est Wynnie ?

– Rednow : Nous avons héroïquement vaincu le Roissingue , surtout moi d’ailleurs … Wynnie est partie en vacance à ce que j’ai compris.

– Monapesta : Le roissingue, rien que ça ? Tu te fous de moi …

– Rednow : Non non, c’était un combat passionnant, fabuleux et …

– Monapesta : Vous devez avoir des ressources intéressantes alors !

– Rednow : Euh … ben c’est à dire que j’ai dropé un peu de boue …

 

*Monapesta foudroie du regard « rouge maintenant »*

 

– Rednow : Rhaaa mais « pamafote » c’est l’aut’ Enu là qui a tout dropé avec son coffre !

– Macgreed : Han ! s’pas vrai gwande pwetwesse ! on est allé aux champignons et red a glissé sur une bouse de bouftou .. ce qui explique l’odeur !

 

*Rednow fout de rage se jetant sur Macgreed*

 

– Rednow : ‘Culéééé ! rends moi sa couronne !

– Macgreed : Jamais ! va crever !

– Rednow : C’est déjà fait

– Macgreed : Vas re-crever et lâche ma barbe !!!

– Rednow : Aiiie ! Ton sac m’a mordu !

– Macgreed : bien fait pour ta gueule.

– Monapesta : SILEEEEEEEEEEEENCE ! qrmoguhqmrjghqmrejgbqzmsrejhgnqrgkj !

– Rednow / Macgreed : …

– Monapesta : Mac, j’ai encore reçu un note de l’aubergiste, j’en ai marre d’éponger ta dette, tu comptes me rembourser quand ?

– Macgreed : Quoi ? Moi ? je ne bois jamais et puis j’ai pas de kamas, je suis pôôôvr’, ayez pitié d’un petit Enu sans le sou, d’ailleurs si vous aviez un ou deux kamas …

– Monapesta : Ça suffit ! Arrêtes de me prendre pour une demeurée et surtout arrêtes de fuir l’auberge en lançant « retraite anticipé », tout le monde te connait là-bas et tu as une ardoise monstrueuse, ils veulent me faire payer la craie !!!

– Macgreed : Oh, Gwande Pwetwesse, mes oreilles saignent à entendre des paroles si dures.

– Rednow : Surtout qu’il fuit en hurlant « This is Dark Mooooon » pour me faire porter le chapeau … salo’

– Macgreed : Sale balance de Sram !

– Monapesta : Tiens, Rednow, ça ne va pas du tout pour toi non plus !

– Rednow : Hein ? quoi ? qui ? moi ? J’ai rien fait, j’le jure et pour Robert, c’est Mac qui m’a forcé !

– Monapesta : Quoi !!! c’est vous qui avez volé le tofu de SD ? ça fait des jours qu’il déprime.

– Macgreed : Ah mais j’en ai tiré 6 000 kamas auprès d’un noob à Astrub qui cherchait un Bwak et il ne viendra pas réclamer, il est mort contre le craqueleur légendaire, j’ai fait les choses proprement, je tiens à ma réputation !

– Rednow : 6 000 kamas ! Tu m’avais dit 200 … Salooooooooooo rends moi ma part, j’veux mes kamas !

– Macgreed : Que dalle, j’les ai bouffé

– Monapesta : %LKPIGH%MFLKHJGDFMOJHGFDSMOGJUIFSHGPOUJMHGFDJnh ! Vos Gueuuuuuuuuuuuuuuuuuuuules ! On reparlera de Robert plus tard ! Rednow, j’ai appris que tu ne foirais plus les challenges ! Qu’est ce que ça veut dire ?

– Rednow : Hein ??? mais pas du tout je foire, je foire !

 

*Monapesta brandit la liste des succès réussis par Rednow*

 

– Rednow : Ah, ça … euh … feubeuleuuuu …

– Macgreed : Ah ah ah !

– Monapesta : Red’, j’attends une explication !

– Rednow : …

– Macgreed : pssiiit’, tu oublies pour Robert et je ne lui parle pas du Kralamoure que tu as réussi en douce.

– Monapesta : QUOAAAAAAAA ???

– Rednow : Hey ! tu parles de ça mais je pourrais balancer ta panoplie à 50 millions

– Macgreed : Et moi ton dofus Turquoise !

– Rednow : tu veux qu’on parle de ton commerce de culottes ?

– Macgreed, c’est une légende ‘foirééé ! Calomniiiiie !

 

*Monapesta s’ecroule d’une crise cardiaque*

 

– Rednow : Là je crois qu’on est tranquille pour au moins deux semaines

– Macgreed : T’es sur ?

– Rednow : la mort, ça me connait !

– Macgreed : C’était pas si dur finalement.

– Rednow : Mouais, elle se fait vieille.

 

*Macgreed et Rednow s’éloignant bras dessus bras dessous*

 

– Rednow : tiens, je te propose un Korriandre !

– Macgreed : Super, on demande à qui pour nous accompagner ?

– Rednow : Ben à SDBPPDD, on lui dit qu’on a retrouvé son Robert là-bas !

– Macgreed : Wééé ! et on fait comme avec Wynnie, on le laisse crever !

– Rednow : Toutafé, on va pas se mettre à partager en trois

– MacGreed : On va à l’auberge ? ça m’a donné soif tout ça.

– Rednow : C’est Mona’ qui paie ?

– Macgreed : Evidement !

– Redow : Wééé ! diziz dark moon !

 

 

 

 

Tribute to Rednow, our best Sram !

Comment? Ah.. Mona vous a parlé de cette anecdote ? J’ai une excuse ! J’étais jeune, naïf… ah vous voulez connaitre la suite de l’anecdote ? Soit… Nous sommes ensuite allés à la taverne, où nous avons bu… Ah, c’est la partie sur le Korriandre qui vous intéresse ?

J’aurais dû m’en douter… Nous allâmes donc ensuite solliciter l’aide d’Sdbpdsfdfzcestlafeteddc, étant conscient que sans chair à canon, nous aurions du mal à nous en sortir. Nous réussîmes donc à le convaincre, non sans mal … Je rigole, il aura suffi de mentionner son tofu pour que ce dernier se mette à nous suivre en direction du Korriandre. Enfin plus précisément, Mac a tout simplement laisse échapper un petit «  tiens au fait, Red, c’est vrai que tu as vu un tofu QUI RESSEMBLAIT ÉTRANGEMENT A CELUI QUI ACCOMPAGNE D’HABITUDE SD lors d’une de tes balades dans la foret pétrifiée, et que tu as suivi ce dernier pour le voir se faufiler dans le donjon du Korriandre ? » (Je tiens d’ailleurs à dire que le jeu d’acteur de Mac ne s’est définitivement pas amélioré au cours de ces dernières années, c’est dire à quel point Sd le voulait, son tofu rebelle qui attaque alliés au lieu d’ennemis) pour que ce dernier se mette à nous tanner de l’accompagner là-bas.

Notre stratagème ayant fonctionné, nous nous mettions en route, suivant Sd dans un premier temps, histoire de garder l’illusion que c’était bien lui qui sur un coup de tête avait décidé de faire le Korriandre. Nous nous dirigeâmes donc dans un premier  temps vers la demeure du Chêne Mou, puis vers la foret de Cania, pour ensuite traverser la foret d’Astrub et atterrir dans les bois de Litneg. Comment ? Vous vous demandez pourquoi nous avions choisi de nous échauffer en tapant des mobs situés aux quatre coins du continent ? On ne s’échauffait pas vraiment… On aurait dû le réaliser plus tôt, mais le bougre n’avait aucune idée d’où pouvait bien se situer la foret pétrifiée, et encore moins de ce qu’était un Korriandre … Apres avoir résister à l’envie de le cogner et de l’enterrer sur place (Oui bon, on l’a peut-être légèrement tapé avant de retrouver nos esprits.), nous lui suggérâmes que ce dernier se cachait peut être sur l’ile gelée située au large des côtes. Son regard s’illumina quelques instants, et il se mit soudainement à courir, serein, dans une direction. Confiants, on se mit à le suivre… Pour se retrouver dans la péninsule gelée, puis sur l’ile de Sakai… Apres une autre séance de défoulage(où il se pourrait qu’on ait provoque une meute d’ouvrier de la zone, pour ensuite fuir en laissant Sd se débrouiller), nous nous résignâmes  à retourner sur Amakna pour aller se reposer.

C’est alors que Mac l’humble serviteur que je suis eu une idée de génie ! Une fois à la taverne, je fabriquais un pain, auquel je rajoutais quelques graines de pavot, pour ensuite le donner à Sd, que j’assommais alors qu’il s’apprêtait a le manger. Et me voilà à mettre Sd et Mac(Le petit malin avait cru bon de manger le pain que j’avais fait cuir…) sur ma dragodinde pour les mener au bateau qui nous emmènerait sur Frigost. Enfin ! Nous voilà parti pour une nouvelle aventure !

Une fois Sd réveillé, ce ne fut pas une mince affaire de le convaincre, malgré mon jeu d’acteur impeccable (Oui bon, sa seule réponse fut «  J’ai fais tout ça ? Eh beh, Mona va être fière de moi, je m’améliore ! »). J’attends toujours cet Oscar de meilleur acteur sram d’ailleurs !

[Euh… tu consideres un «  OUUUAAAAW, T’ES TRO FOR SD, COMMENT QUE T’AS FAIS POUR TROUVER AUSSI FACILEMENT LE BATEAU QUI NOUS RAPPROCHERAIT DU GROS MÉCHANT QUI RETIENT EN OTAGE TA PAUVRE BESTIOLE[strike] INSUPPORTABLE[/strike] ADORABLE… COMMENT QUE T’ES TRO MON IDOOOOOOOOOOLE , UN LEADER NÉ…» comme étant digne d’un oscar Sram ? Eh beh, les srams sont encore plus nuls que je ne l’imaginais…]

Où est-ce que j’ai mis mes pièges mortels pour y pousser mac… bon je verrais ça plus tard.

*Ahem*…. Je disais donc, nous arrivâmes sur Frigost.

Apres qu’il ait discute avec TOUT les habitants de la bourgade frigost…. Non vraiment, tous ?! On le surprit à discuter avec un gélikan et un chacha des glaces… Nous avons finalement réussi au bout de quelques heures, avec l’aide de plumes de tofus en tant qu’appâts, à  le faire sortir du port … Après avoir traversé les champs de glace, s’être perdu dans la foret des pins perdus (ce fut difficile de le convaincre que non, ce n’était pas la forêt pétrifiée  et que du coup, il était inutile de fouiller sous chaque arbre…). Nous repoussâmes les hordes de Kaniglours qu’Sd avait provoqué pendant que nous étions perdus en essayant de les apprivoiser (d’ailleurs maintenant que j’y repense, connaissant son talent pour maîtriser les invocs qu’il a déjà à sa disposition, je me demande comment il a pu penser que cela pouvait être une bonne idée) et traversâmes au bout de 3 jours la forêt. Apres nous être reposés quelques minutes en attendant mac qui s’était éclipsé pour aller au petit coin, nous trouvâmes par chance (et avec l’aide de quelques plumes de tofus disséminées habilement en plein milieu du chemin) l’ouverture qui nous ferait passer de l’autre côté de la montagne séparant la forêt d’une probable invasion de fantômes. Nous nous faufilâmes sans encombre jusqu’au bateau du terrible Ben en nous faisant passer pour l’un des leurs, ce qui ne fut pas complique si l’on regarde les différents membres de notre groupe, entre Mac que beaucoup croient mort lorsqu’ils le croisent pour la première fois (probablement entre autre à cause de l’odeur de putréfaction qui s’en dégage),  Sd qui est d’un naturel lorsqu’il s’agit d’imiter un fantôme ahuri et sans cervelle ( maintenant que j’y repense, je ne suis pas sûr qu’il était réellement en train d’imiter quoique ce soit…) et moi-même avec mon talent d’acteur sram inouï ! [Non mais franchement, tu crois toujours à ton talent d’acteur  sram inexistant ? Tu peux le dire hein, qu’ils t’ont pris pour l’un des leurs vu que tu meurs si souvent que tu t’es mis à ressembler à moitié a un fantombrigaslsskfaaaaaaaaah]

Ah je me disais bien que j’allais finir par le retrouver ce piège ! Bon maintenant que le gêneur est …. parti ? Où en étions-nous ? Je disais donc que nous arrivâmes devant le bateau. Nous passâmes les premières salles sans vraiment rencontrer de résistance, pour faire irruption dans la salle du Ben, que nous comptions prendre en otage dans la confusion, histoire de sortir sans combattre.  « Plus un geste, nous avons tapissé la zone de pièges, laissez no » commençai-je à crier lorsque le Ben se mit en colère « Ah non, encore un DM ?! Vous en avez pas marre de me taper dessus ? Je n’ai pas encore fini de guérir des blessures que l’autre monstre m’a infligées ! C’est bon, vous pouvez passer, je vais aller boire. » C’est donc légèrement confus que nous atterrîmes dans le froid des landes givrefoux.

«  Bon… ne cherchons pas à comprendre, et soyons juste content d’avoir pour une fois de la chance », pensai-je après m’être remis de la confusion qui s’était emparée de mon esprit suite à cet incident.

-Nous avons réussi à passer la zone précédente avec plus de facilité que prévu, mais ce n’est pas le moment de se relâcher ! Il n’y a pas l’air d’y avoir de givrefoux dans les parages pour le moment, c’est probablement l’heure de la sieste, mais le Yech’ti est probablement dans les parages, autant rester groupé, faire profil bas et avancer rapidement avant que ces satanés foux des neiges ne reprennent possession des lieux. Mac, rends toi utile pour une fois et assure toi qu…..Maaaaaaaaaaac rattrappe Sd !

Mac corrompu Sd, qui avait déjà commencé à s’éloigner dans l’espoir de trouver le Yech’ti et de le convaincre de rejoindre son groupe, se rajouta des pm et fonça le tacler avant qu’il ne reprenne ses esprits.

-Bon, ligotons-le, ça sera plus simple….

C’est donc avec un Sd ligoté et surveillé de très près que nous continuâmes à avancer. C’était malgré tout très bizarre… Le fait que ce soit le moment de la sieste chez les givrefoux était une hypothèse viable, mais qu’il n’y ait pas un seul mob dans la zone ? Quelque chose clochait… Des taches de sang un peu plus loin sur la route me confirmait mes doutes.

-Mon bouftou est formel, ca ressemble à du sang de firefoux. Y a des firefoux dans la zone ? demanda SD.

Inutile de dire que je me retournai sur le champ suite à cette révélation.

« Comment a-t-il fait pour se libérer de ses liens ? », demandai-je à mac, incrédule de le voir batifoler comme bon lui semblait si rapidement.

Ma question fut accueillie par un haussement d’épaule de la part du vieil enu. Il ne savait pas, et vraisemblablement il n’en avait rien à faire.

Je dois bien admettre que tout cela commençait à m’exaspérer légèrement. Mes deux acolytes du moment ne semblaient pas être conscients des dangers de la zone, et de la mort imminente qui pouvait survenir à tout moment.

[-Boh tu peux le dire, que t’étais en train de trembler comme une feuille, à tel point qu’on entendait tes os s’entrechoquer, alors qu’il n’y avait visiblement rien dans la zone… ah et si tu pouvais éviter d’essayer de me tuer à chaque…

-PEUR ! *Spice de sale sram de AAAAAAAAaaaa*]

-Bon…. Je ne pensais pas qu’il survivrait au premier piège…  Donc comme je disais, nous nous déplaçâmes silencieusement… ou du moins nous essayâmes. (Miraculeusement ?) Nous parvînmes devant l’entrée des grottes sans se voir opposer la moindre résistance… enfin plutôt sans croiser une seule âme dans le coin (Cette chance, je ne l’aurai pas à mon passage suivant dans la zone, avec un affrontement assez particulier contre le terrible Yech’ti et ses sbires… mais ça aussi, je le garde pour une autre histoire). Le garde habituellement posté- là était bien en place, mais je m’aperçus dès que nous le vîmes de loin qu’il s’était passé quelque chose. Après être arrivé à son niveau, mes doutes furent confirmés… le garde, couvert de bandages, semblait aux aguets, nerveux, prêt à agresser ceux qui l’approcheraient de trop prêt. Tout en gardant nos distances, et en m’assurant personnellement qu’sd ne s’éloignait pas trop (oui, j’avais fini par adopter la même attitude que l’autre petit vieux au bout d’un moment, la lassitude prenant le pas face au talent qu’avait l’osa orangina sauvage pour se mettre en danger) .

– Euh, excusez-moi, que…

-Des DM ?! Que me voulez-vous ? Vous ne pensez pas que vous avez fait suffisamment de dégâts comme ça ? Notre chef n’a même pas eu le temps de récupérer, n’avez-vous pas de cœur ?!

Et alors qu’il continuait son monologue plein de critiques, insultes et autres accusations, mon esprit se mis à vagabonder. Un détail m’échappait, et cela m’irritait légèrement… Le Ben, et maintenant le Tengu nous en voulaient alors que je n’avais pas souvenir de les avoir vaincu récemment ? Il se passait quelques chose de bizarre… et le fait que notre expédition prenne une tournure étrange m’inquiétait.

Je jetais un rapide coup d’œil derrière moi, mais je n’avais pas l’impression d’être observé ou qu’il y ait (hormis l’absence de mobs) quelques chose d’inhabituel : De la neige, Sd qui cueille des perce-neiges(ou essaye de converser avec des perce-neiges, j’ai beau chercher je ne suis plus tout à fait sûr…), encore plus de neige. Je me décidais donc à essayer de tirer des informations de notre interlocuteur, utilisant mon don d’investigateur.

-Euh, désolé de vous interrompre mais …

-Ah non, je ne veux pas entendre d’excuses ! Bon, la fuji entrerait dans une colère terrible si elle vous voyait maintenant, et je ne veux pas la fatiguer pour rien, donc je veux bien vous indiquer un passage dans la crevasse qui vous fera sortir de la zone.

-Non mais je voulais juste savoir si…

-Vous préféreriez que j’appelle tous les givrefoux restants ?

-Où se trouve ce passage déjà ?

Le diplomate que je suis avait réussi à nous tirer d’un bien mauvais pas ! Nous suivîmes les indications de notre guide de quelques heures, malgré le fait que le passage semblait adapté pour des soryos givrefoux, ce qui fait qu’il était tout de même légèrement étroit.

Nous étions enfin tout proches de notre but ! Et il ne nous avait fallu que 7 jours !

Je donnais immédiatement les conseils tactiques nécessaires :

-Bon, sd on va jouer à un jeu… on va appeler ça «  on ne touche pas aux arbres, aux végétaux… et plus globalement, à tout ce qui bouge »… oui tu peux toucher mac si tu*aie*… me balances pas des pelles à la figure, ça fait mal ! Bon donc apparemment mac compte parmi les végétaux à partir de maintenant… maintenant que j’y pense, normal pour un légum*aie*… bon je l’avais peut être cherché là.

Nous avançâmes courageusement dans la forêt pétrifiée, vestige de combats héroïques d’il y a quelques siècles, abattant les champignons qui nous poursuivaient à chaque fois qu’sd transgressait les règles que je lui avais indiqué.

Au bout de 12 heures à nous balader dans la forêt, je me rappelais des événements qui s’étaient produits jusqu’à présent, et jetais de nouveau un coup d’œil aux alentours.

« … »

Rien de suspect aux alentours, mais un doute subsistait. Je décidais donc de grimper au sommet d’un des arbres enchantés (mais inanimés bien évidemment, je tenais à ma vi…je ne souhaitais pas tuer cruellement un autre mob s’il y avait moyen d’éviter cela.)

«  Je vois le donjon au loin ! On va dans la mauvaise direction, il est derrière nous ! Demi-tour ! »

Je redescendis de l’arbre, et nous nous nous nous mîmes à courir. Nous étions fatigués, pour ne pas dire épuisés, mais nous nous en fichions. Le donjon nous tendait enfin ses bras, et après un périple pareil, c’est tout ce qui nous importait à ce moment précis.

Un quart de journée passa rapidement sans que nous ne nous en rendions compte, mais nous arrivâmes enfin devant l’entrée de la caverne.

« Enfin ! Ça fait 5 jours qu’on vous attend ! »

La voix dans notre dos nous surprit, et nous nous retournâmes en sursaut, cac en main.

«  Wow ! Remballez vos armes, vous savez tout aussi bien que moi que vous n’avez pas la moindre idée de comment vous en servir.»

Quelle surprise ! Devant nous se trouvaient les frères Crysis. Cela expliquait pourquoi les gardiens de donjon que nous avions croisé avaient l’air en si mauvais état.

« Pourquoi est-ce que vous vous trouvez la ?, demanda mac, tenant, tremblant, sa bourse de kamas dans les mains,  Je vous ai déjà dit qu’on avait rien signé, donc je ne vous dois RIEN ! »

– On n’est pas là pour ça cette fois, petit vieillard. Mona se doutait que vous alliez faire une bêtise lorsqu’elle a réalisé que vous étiez sortis en emportant sd, donc elle m’a chargé de m’assurer de vous ramener en vie, ou au moins de ramener vos équipements vu qu’ils doivent bien valoir quelques kamas dans des hôtels de vente.

– Eh bien vous pouvez retourner d’où vous venez ! On se débrouille parfaitement, et on n’a pas besoin de votre aide ! VOUS N’AUREZ PAS MA BOURSE !

-Bon,  je sais que je me répète, mais je viens de dire à l’instant que nous n’étions pas là pour ça… et puis je tiens à signaler qu’on est arrivé quasiment une semaine avant vous alors qu’on est parti après que vous vous soyez mis en route…

Crysis-luck soupira.

-Oh et puis zut, vous avez raison, vous n’avez vraiment pas besoin d’aide…  On va juste vous suivre de loin pour … prendre des notes sur la façon exceptionnelle dont vous vous débarrassez des mobs ennemis. Ça vous va ?

-Parfaitement ! Du moment que vous restez loin de mes économies.

-Bon, on peut y aller maintenant ?

-Non ! Nous on y va, et vous vous nous suivez, nuance !

L’ambiance était plutôt morose malgré le fait que nous avions croisé de vieux compagnons d’armes. Il fallait que je fasse quelque chose !

-Allons-y ! , m’écriai-je, en route pour l’aventure !

Et c’est ainsi que nous entrèrent dans le donjon du monstrueux korriandre.

Bon, je vais faire une sieste moi, je reviens plus tard. Comment ? Où est la suite ? J’ai raconté une histoire inintéressante et j’ai coupé lorsque cela avançait enfin ?! Mais enfin voyons… vous pouvez bien attendre un peu pour la suite ! Je suis certains que la plupart d’entre vous ne m’écoutent même pas…

Inna par exemple, qu’est-ce que tu as retenu de mon début d’histoire ?

[00:54] (Guilde) Innanis : à ****** : Wi, notre meneuse est une vi… femme agée qui est d’un charisme rare et qui impose le respect, donc on se doit d’être tous corrects

Ok donc elle ne m’ecoute pas… Mac, on est bien d’accord que tout cela s’est bien passé ?

[00:54] (Guilde) Macgreed : j’ai eu une fécondation non désirée T___T

… Oh et puis non je préfère ne pas savoir. Donc vous voyez ? Une pause s’impose ! Mais ne vous inquiétez pas, vous l’aurez, votre fin d’histoire !

Une nouvelle aventure du captain red ( Partie 2)

Je n’allais quand même pas vous laisser avec ce suspense insoutenable ! Où m’étais-je arrêté… Ah oui ! Quelle horreur lorsque nous nous aperçûmes que le mob à déloger en question était un peu plus accompagné que prévu ! Notre équipe, de choc malgré tout, se mit rapidement en position de défense, avant d’être encerclée par les tourbassingues, bourbassingues, ouassingues et autres sbires de l’imposant Roissingue, resté en retrait, prêt à attaquer au moindre signe de relâchement de notre part. Winy arma son arc, je préparais mes pièges et mac… se mit à faire la mascotte.

NON MAC, je ne préciserais pas qu’en réalité winy arma sa flèche vers elle, ou encore que je me suis mis à creuser un trou dans le sol pour me cacher avant de poser mes pièges, pendant que tu me donnais des coups, ni même que c’est ce qui nous a fait gagner de précieuses secondes pour nous préparer, les mobs étant trop occupés à se moquer de nous…

…. *ahem* Je n’aurais peut-être pas dû répondre de manière aussi forte… quoiqu’il en soit… le combat commença. Comme vous pouvez vous y attendre, nous étions prêts à vendre nos peaux chèrement ! … non mac je ne faisais aucune allusion aux négociations que tu as mené avec un des mobs pour m’échanger contre 55 kamas… En tant que bons darkmooniens, nous nous dispersâmes rapidement, tapant chacun de notre côté de la manière la plus désordonnée possible. J’essayais d’organiser une attaque groupée, sans succès malheureusement… et n’écoutez pas mac     qui essaiera de vous convaincre que j’étais le plus désordonné du lot, courant partout en posant des pièges autour d’alliés et ennemis…  Nous les avions bien affaiblis (au bout de 3 jours de combat, certes, mais l’essentiel c’est qu’on les avait affaiblis…) lorsque soudain surgit le redoutable Roissingue !

« Diantre, je l’avais complètement oublié », s’écria Mac de sa voix tremblante tout en prenant ses jambes à son cou, pour finalement aller se poser un peu plus loin dans la boue histoire de faire un somme (inutile, je vous l’avais bien dis…) . Le Roissingue s’attaqua directement à la plus forte du groupe, Winy… le lâche ! Winy essaya de résister du mieux qu’elle pouvait, mais hélas, après 3 jours de combat, elle était bien amoindrie et ses chances de vaincre ce maudit mob toute seule n’étaient malheureusement pas bien grandes. M’étant isolé… (Pour les gêner en les forçant à se séparer, bien évidemment, et non pas parce que je m’étais égaré en fuyant…) je ne pouvais que regarder de loin pendant que la vaillante guerrière se défendait du mieux qu’elle pouvait, ne pouvant me défaire d’un bourbassingue particulièrement coriace. Attaque mortelle, piège mortel, piège sournois, sournoiserie, sac dans lequel j’avais emballé mes repas, tout y passa, mais rien n’y faisait, le bougre tenait bon. Je ne comprenais pas, comment faisait-il pour survivre à tout ça ? C’est alors que je remarquais quelque chose de brillant dépassant de la masse boueuse. Un dofawa ! Probablement une relique obtenue d’une de ses anciennes victimes, ce qui aurait aussi expliqué le cadavre de iop accroché au dofawa… le pauvre avait dû le brandir, pensant que les mobs ne l’attaqueraient plus grâce a ca… Une sournoiserie et le dofawa partit en fumée, suivi de près par son propriétaire qui, sans son objet magique, n’avait plus rien le reliant au monde des vivants. C’est alors qu’un cri retentit derrière moi. Je me retournais juste à temps pour voir Winy tomber, le roissingue prêt à l’achever.

Je commençais à courir dans sa direction, tout en sachant au fond de moi que je n’allais pas arriver à temps. « Noooooooooooo .. » commençais-je à m’écrier en voyant qu’elle allait plier face aux assauts répétés du grand méchant pas beau, lorsqu’un « CORRUPTION »  se fit entendre au loin. Winy retrouva une grande partie de ses forces, se releva et se mit à repousser le vilain. Je tournais la tête dans la direction d’où était venu le cri. Mac, qui venait de terminer sa sieste de 16h30, avait sauvé la belle d’un bien funeste destin. «  Un enu… ça peut servir ? ..», Je dois bien admettre que cela me traversa l’esprit l’espace d’un instant, avant que je ne m’ôte de la tête cette idée ridicule. Un miracle, oui voilà, un miracle, ça devait être ça. Je plongeais pour venir en soutien à Winy. Le Roissingue, voyant qu’il commençait a faiblir, appela ses sbires à la rescousse.. Avant de réaliser que le grand REDNOW les avait tous vaincu. Affaibli, perturbé par la perte de son armée, il essaya de fuir, pour se rendre compte que Mac (sous les ordres du grand REDNOW) avait coupé toute possibilité de retraite. Inutile de préciser que le gros ne résista pas longtemps, pliant face aux coups de nos trois héros.

Et c’est ainsi que nous célébrâmes notre glorieuse victoire, avant de fuir le plus rapidement possible après avoir entendu un rugissement impressionnant  venant d’un peu plus au Nord …avant de nous dépêcher d’aller rapporter au pêcheur que notre mission avait été un succès.

Et c’est ainsi que s’est achevé cette grande aventure !  Alors, heureux ?

[03:37] (Groupe) Yhidjinn : lerci 🙂

[03:37] (Groupe) Yhidjinn : lerci 🙂

[03:37] (Groupe) Yhidjinn : ptin

[03:37] (Groupe) Yhidjinn : merci*

Toujours aussi doué à ce que je vois yhiyhi !

A plus tard pour de nouvelles aventures !

Red, conteur extraordinaire,now.

Une nouvelle aventure du captain red! (Partie 1)

Devinez quoi chers auditeurs ? Eh oui, ayant un peu de temps libre, j’ai décidé de vous raconter une autre de mes aventures ! Était-ce un autre de mes exploits solos ? Non, nous étions trois cette fois!  Avec qui étais-je en train de voyager à ce moment-là ? Eh bien la description la plus précise serait un enu crasseux de la mine nommé MacGreed (un enu tout ce qu’il y a de plus banal quoi) et une fière guerrière de la foret, surnommée la craette extraordinaire : Winya !

Ayant appris qu’un mob particulièrement redoutable faisait des ravages au nord d’Otomai, nous avions décidé de libérer ses habitants de cet enfer qu’ils vivaient. Ni une, ni deux, nous étions déjà sur ce continent exotique mais surtout mystérieux de par les secrets cachés par les locaux et le génial otomai, qui me fournit un jour en récompense d’un service rendu un œuf éclatant (Mais cela sera pour une autres fois).
Nous voilà donc sur un des continents les plus intéressants de notre beau monde, aidés par un pécheur situé sur le rivage de sufokia ne supportant plus de voir ces pauvres malheureux vivre dans la terreur la plus complète (Il nous extorqua tout de même quelques ressources, mais je ne lui en tiens pas (trop) rigueur…). Les rumeurs disaient que la tanière du mob se trouvait tout au nord, profitant d’une autre rumeur sur l’endroit en question (La rumeur en question ? Quelque chose à propos d’une bête immense et surpuissante, dont la colère était terrible… rumeur absurde pensais-je à l’époque… une des plus grosses erreurs que j’ai pu commettre en tant qu’aventurier.) qui rebutait la majorité des habitants ayant un minimum de courage et permettait à La bête de se reposer tranquillement entre deux carnages.
Une fois accostés, et après avoir fait un tour du village côtier (étrangement  vide pour un village aussi sympathique), nous décidâmes de nous diriger immédiatement vers le lieu où elle avait dernièrement été aperçue, sans prendre le temps de nous reposer au préalable afin de récupérer du trajet, qui il faut le dire, n’avait pas été de tout repos. Que s’était-il passé ? Oh des pirates nous avaient pris pour cible, nous les avions repoussés, nous avions tout de même échoué sur l’ile servant de base à ces rapaces, ce qui nous avait donné l’occasion de les exterminer, et après avoir réparé le bateau nous avions enfin pu rejoindre l’ile… Et tout cela sous les yeux de notre pêcheur, bien inutile et qui ressemblait étrangement à  Macgreed … le même Macgreed qui sous prétexte d’avoir quelques chose à faire nous avait dit qu’il nous rejoindrait là-bas…. une coïncidence ? Je me pose toujours la question.

Toujours est-il qu’une fois sur l’ile, nous traversâmes tant bien que mal la plage de corail, évitâmes de mourir une quinzaine de fois croqués par les mufafah dans les plaines herbeuses, notre courageuse craette nous sauvant une à maintes reprises tout en se protégeant des assauts des autres ennemis… (Enfin me sauva, et sauva Mac que j’essayais de transformer en appât pour garantir notre sécurité qui faisait n’importe quoi et que je n’avais bien entendu pas poussé dans une fosse remplie d’ennemis tout en posant des pièges autour…noon… je n’aurais jamais fait ça..). Et nous nous retrouvâmes enfin devant le pont menant à la zone tant redoutée. 
Que ne fut notre surprise de voir devant le pont un individu mystérieux, probable disciple du Dieu Enutrof. Peut-être était-ce à cause du fait que c’était la première personne que nous croisions sur l’ile ? Toujours est-il que ce dernier paraissait louche. «  Je m’ennuie en ce moment vu que plus personne ne passe dans le coin, donc je ne vous laisserais passer que si vous arrivez à trouver une réponse à mes énigmes… » Dit-il d’une voix mystérieuse…. «  Nous n’avons pas le temps pour vos énigmes, vieil homme, écartez-vous de notre chemin afin que nous puissions pourfendre le mob du coin » lui répondis-je. Et il s’écarta de notre chemin, s’inclinant au passage pour mieux reconnaitre notre grandeur… Enfin il me semble que cela se soit passé comme cela… Comment Mac ? Ce qui s’est réellement passe c’est que le petit vieillard m’a assommé suite à ma réponse jugée hautaine et que vous avez été obligés avec Winy de répondre à ses énigmes pendant que j’effectuais ma petite « sieste »… ?

Ahem… Où en étais-je ? Ah oui ! Une fois de l’autre côté du pont, l’horreur nous submergea… Et non sd, ce n’était pas dû au fait que mac ou moi avions enlevé nos chaussures… La zone avait été complètement dévastée par le groupe de mobs, et ne demeurait qu’un grand marécage nauséabond. Mais cela n’était pas la cause du sentiment qui nous submergeait… La véritable cause ? La personne nous ayant fait part de la situation avait mentionné un mob impitoyable… Mais avait aussi omis de préciser que ce dernier avait au moins une centaine de sbires sous ses ordres. 

Comment , vous voulez connaitre la suite ? Il faudra patienter un petit peu, mes chers. Des questions ? Commentaires ? 

[20:23] (Guilde) Yhidjinn : OJECTION!!!
[20:23] (Guilde) Yhidjinn : OBJECION*
[20:23] (Guilde) Skeith : è__________________è
[20:23] (Guilde) Yhidjinn : et zut
[20:23] (Guilde) Yhidjinn : pas d’acoord

Pourquoi pas… quelqu’un d’autre? Un mot de la fin?

[14:34] (Guilde) Rabdomyolyse : j’organise rien moi je suis un parasite

Ce n’est qu’un au revoir…

Note : vous pouvez agrandir les images en cliquant dessus !

stars
* * *

Ce week-end j’ai appris une bien triste nouvelle, nôtre cher Cris-defois nous quittait… Même si je n’ai pas passé énormément de temps à jouer avec lui, étant donné que je ne joue plus trop depuis deux ans, nous avons passé quelques bons moments et tout le monde sera d’accord pour dire que c’est un très bon membre de Dark Moon !

Comme il devait passer son dernier week end avec nous, nous lui avons préparé une fête de départ, un feu d’artifice !
Rien de préparé, aucun trucage, simplement envie de lui rendre hommage !

Par chance il se trouvait que j’économisais mes fées d’artifices en l’attente d’une grande cérémonie (mariage, décès ou autre joyeuseté…) !

 

Munitions

Ainsi donc les hostilités pouvaient commencer !

C'est parti !

C’est parti !

Capt__H233822_022Capt__H233822_047Capt__H233822_064Capt__H233822_065

Capt__H233822_079Capt__H233822_093

 

Et alors que nous faisions la fête une comète est passée dans le ciel !
cometeNous avons donc fait un vœu, bien sûr il restera secret, sinon il ne se réalisera pas.

Plus tard un volatile, sûrement envoyé par Sd, s’est joint à nous, avant d’éclater et de s’abattre sur le sol… Nous nous sommes réjouis de la présence d’un autre membre illustre de Dark Moon, c’était vraiment sympa de sa part d’avoir envoyé un émissaire !
tofuC’est à ce moment là que nous nous sommes dit qu’Sd n’avait jamais réussi à faire voler ses tofus…

Atout 6.0

Je me fais la joie d’écrire à nouveau dans ce carnet de guilde, qui un jour (espoir) sera rempli de dessins !

Aujourd’hui je vais faire un petit autoportrait, ou un CV, comme vous voulez.
Je joue donc principalement Atout, Ecaflip de haute voltige maintenant, mais qui n’a pas toujours eu cette maîtrise du hasard. Eh oui, il fut un temps où Atout n’avait pas toutes les cartes en mains pour réussir !

Atout essaye de sourire à la caméra...

Atout essaye de sourire à la caméra…

Par où est donc passé Atout ?

Atout 1.0 Panoplie aventurier
Quand je suis venu dans la guilde, j’étais plutôt du genre niveau 40 (Atout 1.7), jouant avec des dagues Eurfolles pour avoir 4PM, et déjà chassant le bouftou ! Je jouais force comme tout le monde, puisque de toutes façons je ne pouvais pas me permettre de faire autre chose. C’est assez compliqué au début de ne pas se servir des attaques terres. Je faisais un peu de PvP et j’agaçais énormément mes adversaires parce que je jouais avec Esprit félin, qui à l’époque était quitte ou double, que du hasard ♥.

Atout 2.0 Les flammes
Arrivé au niveau 60, j’ai équipé une coiffe BR, un bâton des rois, et tout un tas de choses qui donnait de l’intelligence  ! Pourquoi attendre le niveau 60 ? Il me fallait 8PA, pour faire deux fois topkaj !

Atout 3.0 L’arc
Arrivé au niveau 80, j’avais récolté assez d’argent pour me parchotter force jusqu’à 101, à partir de ce moment là, hors de question de mettre des points dans une caractéristique non parchottée, puisque ça aurait tout gâché, forcément. Je repasse donc terre à cette époque et je joue avec un arc du pécheur, et je faisais des dégât à grande distance, bonheur ! En plus, j’avais grave la classe puisque j’avais un chapeau pirate.

Mon arme magique.

Mon arme magique.

Atout 3.1 Dagues China
Arrivé au niveau 100, je mets des dagues Maydhin China, j’ai à ce niveau quelques points en agilité gagnés en lisant des parchemins, qui me donnent de quoi les porter, mais je ne suis pas bi élément, à cette époque les Ecaflip n’ont que Bluff pour taper air, donc ce n’est pas très rentable. Surtout que je suis encore très loin de pouvoir joueur en 1/2 avec ce sort. Je continue de monter des niveaux en parchottant mes caractéristiques, si j’ai fini l’agilité alors je passe à la sagesse !

Atout 3.2 Dagues Bouftons
Au niveau 115 je passe aux dagues de l’apprenti tueur de bouftons, elles ne donnent pas de PM mais elles ont un vole de vie très sympa, et un mode 1/25CC qui fais qu’en panoplie abraknyde ancestrale j’atteins le 1/2 (trèfle niveau 6) ! Je suis donc une brute qui tape aux dagues en « AA ». Étant donné que cette panoplie donne beaucoup de sagesse, je monte vite jusqu’au niveau 120-130.

Atout 4.0 Bi élément
Vers le niveau 130, j’en ai un peu marre d’être comme tout le monde et je commence à avoir assez d’argent pour faire des choses originales, je passe donc air-terre, avec une forte dominance terre tout de même, et je joue en panoplie abrakleur claire ! Avec une baguette pour le moins atypique, mais je suis très satisfait de mon choix !
En effet ça me donne beaucoup d’agilité et je tacle quasiment tous les monstres que je combat, et ça me fais en critique des dégâts qui montent à 500 ! À cette époque je pense que je suis parcho 101 en force, agilité, sagesse, et que je suis en train de monter la vitalité.

LA baguette !

LA baguette !

Atout 5.0 Multi élément
Parallèlement à tout ça, je fais la quête de l’Éternelle Moisson. Elle m’a déjà permit, avec des les étapes des monstres et des gardiens de donjons, de faire des sauts de niveaux assez impressionnants, et il s’avère qu’à mon niveau 140, enfin dans ces eaux là, j’ai obtenus tout les archimonstres, je pars donc tuer le Kralamour à l’aide d’aventuriers plus forts que moi et je ramène l’oeuf. Bon, j’ai donc un Ocre, certes, +1PA c’est cool. Mais j’ai aussi gagné 15 niveaux en validant toutes les étapes des archimonstres. Me voilà propulsé au niveau 155. Je décide donc d’obtenir un dofus turquoise (+12CC) et je joue en 1/2 au 1/50, ce qui sera ma grande fierté ! Je passe à cette époque multi élément avec un équipement qui ne bougera plus jusqu’au niveau 180, et qui était il faut le dire énormissime.

Je joue donc comme suis : avec une baguette des limbes, un solomonk, une cape souveraine, une amulette du Minotot, des bottes Harry, un anneau du dragon cochon, un sceau souverain, une dragodinde prune et émeraude, et une ceinture des vents.
(+7PO/10PA,6PM) c’était autorisé.

À partir du niveau 180 mes objets sont un peu dépassés et je commence donc à en changer.
Pas mal d’équipements défilent, des mises à jour minimes où je ne change qu’un objet.
Atout 5.1 Ougarteau
Atout 5.2 Bracelet Ventré
Atout 5.3 Ceinture Rasboulaire
et cetera…

Atout 6.0 Kolosso

Un sacré bonus !

Un sacré bonus !


Tout ça pour arriver à mon Ecaflip actuel, toujours multi élément, 1/2 avec tous mes sorts, parchotté à 101 partout, tous les sorts offensifs montés au dernier niveau, à l’exception d’Esprit félin que je compte monter bientôt. J’ai quand même une grosse base de force puisqu’au niveau des caractéristiques j’ai choisi de mettre 300 de force, 150 d’agi, et le reste en sagesse.

Je profite de la panoplie Kolosso qui donne beaucoup de puissance et de force, mais qui a comme condition d’avoir moins de 600 en force, pour gagner 1PA . Je jouais en 9PA depuis que j’avais perdu la limbe, et ça craignait.

Du coup maintenant j’ai 10PA/6PM/5PO, 3400PDV, +200 en puissance, 600 en sagesse ! Même si Mona me traite d’eca force (alors que je n’ai même pas 600), je continue de beaucoup jouer avec rekop, bluff, réflexe, topkaj et langue rapeuse.

* * *

Mes objectifs sont donc maintenant de passer en 7.0 ! J’ai besoin du niveau 199 pour réellement préparer un équipement « final ». Peut-être un mélange des panoplies Ogivol, Gloursonne, Glourséleste, ça reste à voir !

Des armes trop peu utilisées a mon goût

Avec mon vieux féca j’ai eu pas mal de stuffs d’éléments et de lvl différents, donc j’ai eu beaucoup de càc différents et j’ai décidé de vous en montrer quelques uns pour que peut être ils vous donnent des idées pour vos stuffs ou… Enfin bref…

Première arme : la Bagdette Café

Les dégâts de base sont 5 à 8 eau et 5 à 8 neutre, les prérequis sont : Chance>100 et Intelligence>100.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser j’ai commencé a jouer avec cette baguette a partir du lvl 150. Pourquoi ? Déjà c’est une baguette donc pas obligé de se coller pour taper et on est a 95% de la puissance de l’arme pour les fécas, ensuite une fois fm eau on peut avoir 6 frappes du même élément en étant en 9 PA et le 1/2 CC est facilement accessible et surtout j’ai rien trouvé de mieux…

Pour la fm j’ai choisi une potion d’averse parce qu’avec une potion de tsunami on aurait eu 4 à 6 soit au mieux 10 dégâts en plus par coup pour 500 de chance donc j’ai préféré garder mes kamas pour fm le reste de mon stuff, ensuite j’ai rajouté 2 dom eau parce qu’avec les faibles dégâts qu’elle fait j’ai pensé que le mieux était de jouer avec un maximum de dommage élémentaire eau.

Je me souviens plus trop du stuff que j’avais mais j’avais over tout mes objets +2 ou +3 dom eau et au final je suis arrivé à 100 dom eau et 450 de chance qui était encore boostée grâce à attaque nuageuse donc j’arrivais à 650 de chance, ajoutez à ça la maîtrise et la barre des 1000 dégâts par tour était facilement dépassée (1000 par tour, on pourrait croire que c’est pas beaucoup au lvl 150, c’est peut être vrai mais il faut pas oublié que c’est une baguette et qu’on peut donc mettre 3 coups de càc sans prendre le risque de se manger 3 coups de dague derrière ce qui m’a permis de monter pas mal en grade).

Note: on peut aussi faire des stuffs baguette basés sur les dommages et le nombres de coups portés avec la baguette houffe chrétien ou la baguette de frigostine par exemple.

Conclusion : Une bonne arme qu’on peut facilement jouer en 1/2 (surtout à partir du lvl 84 avec la ceinture des vents), je pense que cette arme peut être viable pendant un long moment (j’ai peut être un peu abusé en la jouant au lvl 150) et je crois que j’ai tout dit…

Voilà je m’arrête là pour aujourd’hui, je verrais plus tard si je continue a présenté des càc inconnus, si je part sur autre chose ou si j’arrête de faire des articles.

Gélaxième dimension, ou le surkiff intersidéral.

Après avoir vaillamment défendu notre percepteur, logé au plus profond du donjon des bouftous, contre les assauts interminables d’une bande de malotrus malhabiles, nous décidâmes Bas-erds et moi-même de nettoyer plusieurs autres donjons et éventuellement d’y mettre notre percepteur (car oui nous ne possédons qu’un percepteur, mais nous l’aimons à en mourir).

À la conquête du donjon des champs nous partîmes donc, légèrement honteux de s’attaquer à une telle minablerie nous restions caché derrière nos solomonk respectifs – reconnaissables seulement grâce à nos odeurs nous étions. Après environ 5 minutes de combats époustouflants nous étions sortis du donjon, sans avoir rencontré le moindre petit percepteur, néanmoins j’ai eu le droit de droper la panoplie du paysan dans sa globalité d’un seul coup, un véritable exploit d’Enutrof.

De la même façon nous massacrâmes les habitants du donjon des Bworks (appelés les bworks) et ceux du donjon des Scarafeuilles (appelés les scarafeuilles), là encore nous n’eûmes pas la chance de trouver un percepteur à notre portée, voire de percepteur tout court. Nous rentrions bredouilles lorsque Bas-erds trouva un percepteur très faible, un lot de consolation, dans la péninsule des gelées. Son butin – fort attirant – s’élevait alors à une valeur de 0 kamas, afin de ne pas tuer le percepteur par cruauté simple (ce qui était notre véritable but) nous décidâmes de faire un combat sur sa carte pour faire grimper sa valeur marchande à…. 3000 kamas. Véritable exploit, je sais.

Quoi qu’il en soit après avoir battu de manière écrasante ce percepteur (il n’eut pas le temps de jouer), nous partîmes pour la gelaxième dimension, appâté par ce combat contre les gelées. Rednow fut également des nôtres pour cette aventure, sa main frêle mais fourbe nous fut d’un grand secours lors de cette périlleuse escapade !

Les quatres gelées royales

Les gelées royales jouant gracieusement.

Nous arrivâmes finalement contre les quatre gelées royales, qui ne se préoccupaient  absolument pas de nous, le thé ne nous avait pas été servi, nous avions toujours nos capes et nos coiffes sur nous, ce fut un piètre accueil.  Je ne recommande pas les gelées pour une visite de courtoisie, vraiment. Elles ont un sens de la politesse très modéré.

Combat contre les gelées.

Une scène du combat contre nos hôtes royaux.

Ne prenant pas compte de nôtre présence et bousculant par la même toutes les règles de la bienséance, elles méritaient une correction, ainsi nous engageâmes le combat contre ces scélérates. Même si c’était plus un terrain de jeu pour enfant qu’une bataille sanglante, Bas-erds, pour ne pas prendre les coups, se cachait derrière quelques fleurs qui poussaient ça et là sur le sable (bienvenue dans la gelaxième dimension), tandis que Rednow boudait la gelée royale bleue, qui lui avait refusé un thé précédemment, prétextant qu’elle avait un rendez-vous chez le dentiste (personnellement je n’y crois pas). Quant à moi, je me faisais malmener par une bande de jeunes gelées menthes qui me jetaient des pavés, je crois à y réfléchir que c’était une manif, mais malheureusement je n’ai pas eu l’occasion de photographier ses jeunes gens.

Nous avons finalement triomphé de ces créatures informes, magnifiquement je dois dire, puisque que nous avons récupérer une gelée royale de chaque couleur par personne, ce qui fait… – un petit instant s’il-vous-plaît – 4 x 3 = 12 gelées royales. En effet nous avons – pour une fois – réussis les deux challenge en un temps de record de 4 tours, vraiment, nous avons été professionnels.

Le résultat du combat.

L’issue de nôtre duel à mort contre les gelées.

Après nôtre victoire nous nous retrouvâmes face à une porte mystérieuse de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel gelax (observable uniquement lors des printemps gelax), intrigués nous pénétrâmes à l’intérieur.

Le Zaap

Une mystérieuse porte… dimensionnelle ?

Qu’elle ne fut pas notre surprise quand nous découvrîmes qu’il s’agissait d’un pièges, nous apparûmes en plein dans l’arène de Brakmâr, encerclés par les gelées royales, elles nous avaient tendu un piège pour se venger !

Note : la rigueur mathématique m’oblige à intervenir, les gelées étant 4, il leur est impossible de nous encercler, il faudrait une infinité de gelées royales situées à équidistance d’un point que nous aurions précédemment défini comme le centre de nôtre groupe d’aventurier pour qu’elles puissent le faire. À la rigueur, elles auraient pu nous encarrer.

L'assaut des gelées.

Nôtre groupe, encarré par les gelées vengeresses.

À noter qu’à ce moment Macgreed était libre et nous a rejoint pour repousser l’attaque des gelées, sa puissance, qui n’a d’égale que son âge, nous a été forte utile dans ce moment périlleux. Mais nous avons su préserver Dark Moon de la mort de 4 de ces meilleurs éléments (disons ce qui est) et avons une fois encore  vaincu les affreux. Macgreed, en tant que bon mercenaire, a d’ailleurs eu une belle part de gâteau final. Jugez par vous même (sans vouloir vous commandez).

L'issue du second combat

Macgreed le vol… le gentil Enutrof.

Note : magnifique triangle isocèle rectangle de gelées royales.

Nous nous séparâmes finalement, après cette rude journée, pleine de bagarre, de drop, de rencontres infortunes, de vols, des couleurs plein les yeux et avides de butins, les boss de donjons n’ont qu’à bien se tenir, car bientôt Dark Moon en donjon va repartir !

Petite présentation, qui donne le ton.

Bonjour ou Bonsoir cher voyageur, espion ou bien même membre de la guilde amnésique.

Laissez-moi aujourd’hui vous parlez un peu de la guilde Dark Moon. Bien sur j’aurais pu faire une description rapide et banale de l’ambiance, ou bien résumer les règles les plus importantes afin de vous donner un petit aperçu de ce qu’il fallait faire afin de s’intégrer au sein de la guilde, mais je trouve que cela aurait été choisir la solution de facilite ( et puis je trouve que cela aurait été mal décrire la guilde qui ne se résume pas seulement a ça et qui est tout sauf banale). Alors après un temps de réflexion intense d’au moins 46 secondes ( trop long si vous voulez mon avis), a me demander par ou commencer une idée lumineuse m’est venu a l’esprit: Une scène! Une scène résumant notre pain quotidien, et qui montrerait un peu ce a quoi il faut s’attendre en nous rejoignant ou en jouant avec nous, aussi bref ce moment soit-il.

Imaginez tout d’abord une feuille de papier blanche ( pas nécessaire mais on ne sait jamais cela peut toujours servir, et pour les sceptiques sachez que la feuille de papier sera issue de matériaux recyclés….comme ça votre conscience est tranquille).

Au premier plan, « sd » sdbppdd, debout, regardant au loin, aussi fier qu’un osa aux goûts douteux en terme de couleurs et de stuff peut l’être….. et puis derrière lui un grand sram, connus de tous et auquel on a attribue plusieurs noms au fil des années: « Red, « Redisdead » ou encore le tres mauvais « rougemaintenant » , vous l’aurez deviné le grand Rednow! en train de faire les poches d’sd…. et quelques pas derrière Mac »le voleur de drops »greed en train de ramasser les pièces tombant des poches trouées dudit sram et « winy » winya juste a gauche de Red,furieuse de voir son sd se faire voler,mais oubliant au moment de viser de mettre sa flèche dans le bon sens…. le tout sous le regard de notre magnifik meneuse, j’ai nommé la grande Monapesta , en mode « facepalm » pour l’occasion a la vue d’un spectacle aussi ridicule ( ou c’est peut être Atout a ces pieds jouant avec une pelote de laine qui a entraîné une telle réaction, le doute subsiste).

Passons au second plan, avec tout d’abord les incontournables « riri » Hirinzen et « don » Don-Kaykong, pliés en quatre a la vue du triste spectacle offert au premier plan….Tandis qu’Effiy est en train de leur ramener des multygelys pour accompagner. A leur droite, et après avoir vu  « Baba le pourfendeur » Bas-Erds, Sov et « Hope » Hope-Less terrasser un énième pandore, on peut apercevoir « zaza/iza » Izakraw, en partance pour un des nombreux donjons exotiques que lui seul connait, entraînant au passage « Tani » Tani-kun et Pandaft après avoir essayé en vain de convaincre « Howp » Howp-Load de jouer les boucliers humains. Si l’on regarde bien, un peu plus loin, on peut remarquer Cimen en train d’apprendre de nouvelles expressions, venues de contrées lointaines, a Maitre-Chocolatier, Estellex et Senspirit alors qu’Hinaki, pour une de ces rares connexions, vient les rejoindre. Et « Jaid » Jaidhaymaur-Pyon dans tout cela? Eh bien ce dernier boude, dans un coin, agacé par le fait que pour une fois toute l’attention n’est pas tournée vers lui.

Enfin au troisième plan on peut voir l’ombre de Weedoh et Hunnt, cachés au milieu du feuillage d’Ormes, veillant sur la guilde de loin…. pendant que Dijinn et Ze-Stars essayent de les rejoindre mais n’arrivent pas a grimper….

Et si vous plissez bien les yeux vous arriverez peut être a apercevoir l’ombre de « Cris » Cris-defois et de « Start/Startine » Startineblock, fuyant a toute jambes( ou tapant, ça dépend de si vous considérez comme taper le fait de tourner le dos a l’ennemi et de lancer au hasard des objets derrière soi), le glourséleste accompagné de givrefoux.

Le tout sous les yeux bienveillants de Shanhilde qui nous observe de la-haut (la vraie vie hein pas autres chose…)

Vous l’aurez probablement compris depuis un bout de temps, mais la guilde c’est un peu du grand n’importe quoi, remplie de bras cassés a l’humour douteux….Mais on le vit bien bizarrement.

Voila cela devrait vous montrer a peu près a quoi ressemble notre guilde.

Red, le conteur, Rednow.

Du changement

Bon, je sais bien que le blog ne trouve pas vraiment sa place parmi vous, c’est un fait. Quoi qu’il en soit je vais continuer d’y apporter ma touche de temps à autre, car j’apprécie l’écriture.

Ainsi donc j’ai changé le thème pour quelque chose de plus clair, vu que nous allons changer prochainement (c’est un concept relatif) de couleurs, et qui pourrait en conséquence passer un peu partout. Suppression également de la petite image qui accompagne votre post, vous pouvez donc parler au nom de la guilde sans laisser de signature, si vous le désirez.

Atout.

« Older entries