Des armes trop peu utilisées a mon goût

Avec mon vieux féca j’ai eu pas mal de stuffs d’éléments et de lvl différents, donc j’ai eu beaucoup de càc différents et j’ai décidé de vous en montrer quelques uns pour que peut être ils vous donnent des idées pour vos stuffs ou… Enfin bref…

Première arme : la Bagdette Café

Les dégâts de base sont 5 à 8 eau et 5 à 8 neutre, les prérequis sont : Chance>100 et Intelligence>100.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser j’ai commencé a jouer avec cette baguette a partir du lvl 150. Pourquoi ? Déjà c’est une baguette donc pas obligé de se coller pour taper et on est a 95% de la puissance de l’arme pour les fécas, ensuite une fois fm eau on peut avoir 6 frappes du même élément en étant en 9 PA et le 1/2 CC est facilement accessible et surtout j’ai rien trouvé de mieux…

Pour la fm j’ai choisi une potion d’averse parce qu’avec une potion de tsunami on aurait eu 4 à 6 soit au mieux 10 dégâts en plus par coup pour 500 de chance donc j’ai préféré garder mes kamas pour fm le reste de mon stuff, ensuite j’ai rajouté 2 dom eau parce qu’avec les faibles dégâts qu’elle fait j’ai pensé que le mieux était de jouer avec un maximum de dommage élémentaire eau.

Je me souviens plus trop du stuff que j’avais mais j’avais over tout mes objets +2 ou +3 dom eau et au final je suis arrivé à 100 dom eau et 450 de chance qui était encore boostée grâce à attaque nuageuse donc j’arrivais à 650 de chance, ajoutez à ça la maîtrise et la barre des 1000 dégâts par tour était facilement dépassée (1000 par tour, on pourrait croire que c’est pas beaucoup au lvl 150, c’est peut être vrai mais il faut pas oublié que c’est une baguette et qu’on peut donc mettre 3 coups de càc sans prendre le risque de se manger 3 coups de dague derrière ce qui m’a permis de monter pas mal en grade).

Note: on peut aussi faire des stuffs baguette basés sur les dommages et le nombres de coups portés avec la baguette houffe chrétien ou la baguette de frigostine par exemple.

Conclusion : Une bonne arme qu’on peut facilement jouer en 1/2 (surtout à partir du lvl 84 avec la ceinture des vents), je pense que cette arme peut être viable pendant un long moment (j’ai peut être un peu abusé en la jouant au lvl 150) et je crois que j’ai tout dit…

Voilà je m’arrête là pour aujourd’hui, je verrais plus tard si je continue a présenté des càc inconnus, si je part sur autre chose ou si j’arrête de faire des articles.

Gélaxième dimension, ou le surkiff intersidéral.

Après avoir vaillamment défendu notre percepteur, logé au plus profond du donjon des bouftous, contre les assauts interminables d’une bande de malotrus malhabiles, nous décidâmes Bas-erds et moi-même de nettoyer plusieurs autres donjons et éventuellement d’y mettre notre percepteur (car oui nous ne possédons qu’un percepteur, mais nous l’aimons à en mourir).

À la conquête du donjon des champs nous partîmes donc, légèrement honteux de s’attaquer à une telle minablerie nous restions caché derrière nos solomonk respectifs – reconnaissables seulement grâce à nos odeurs nous étions. Après environ 5 minutes de combats époustouflants nous étions sortis du donjon, sans avoir rencontré le moindre petit percepteur, néanmoins j’ai eu le droit de droper la panoplie du paysan dans sa globalité d’un seul coup, un véritable exploit d’Enutrof.

De la même façon nous massacrâmes les habitants du donjon des Bworks (appelés les bworks) et ceux du donjon des Scarafeuilles (appelés les scarafeuilles), là encore nous n’eûmes pas la chance de trouver un percepteur à notre portée, voire de percepteur tout court. Nous rentrions bredouilles lorsque Bas-erds trouva un percepteur très faible, un lot de consolation, dans la péninsule des gelées. Son butin – fort attirant – s’élevait alors à une valeur de 0 kamas, afin de ne pas tuer le percepteur par cruauté simple (ce qui était notre véritable but) nous décidâmes de faire un combat sur sa carte pour faire grimper sa valeur marchande à…. 3000 kamas. Véritable exploit, je sais.

Quoi qu’il en soit après avoir battu de manière écrasante ce percepteur (il n’eut pas le temps de jouer), nous partîmes pour la gelaxième dimension, appâté par ce combat contre les gelées. Rednow fut également des nôtres pour cette aventure, sa main frêle mais fourbe nous fut d’un grand secours lors de cette périlleuse escapade !

Les quatres gelées royales

Les gelées royales jouant gracieusement.

Nous arrivâmes finalement contre les quatre gelées royales, qui ne se préoccupaient  absolument pas de nous, le thé ne nous avait pas été servi, nous avions toujours nos capes et nos coiffes sur nous, ce fut un piètre accueil.  Je ne recommande pas les gelées pour une visite de courtoisie, vraiment. Elles ont un sens de la politesse très modéré.

Combat contre les gelées.

Une scène du combat contre nos hôtes royaux.

Ne prenant pas compte de nôtre présence et bousculant par la même toutes les règles de la bienséance, elles méritaient une correction, ainsi nous engageâmes le combat contre ces scélérates. Même si c’était plus un terrain de jeu pour enfant qu’une bataille sanglante, Bas-erds, pour ne pas prendre les coups, se cachait derrière quelques fleurs qui poussaient ça et là sur le sable (bienvenue dans la gelaxième dimension), tandis que Rednow boudait la gelée royale bleue, qui lui avait refusé un thé précédemment, prétextant qu’elle avait un rendez-vous chez le dentiste (personnellement je n’y crois pas). Quant à moi, je me faisais malmener par une bande de jeunes gelées menthes qui me jetaient des pavés, je crois à y réfléchir que c’était une manif, mais malheureusement je n’ai pas eu l’occasion de photographier ses jeunes gens.

Nous avons finalement triomphé de ces créatures informes, magnifiquement je dois dire, puisque que nous avons récupérer une gelée royale de chaque couleur par personne, ce qui fait… – un petit instant s’il-vous-plaît – 4 x 3 = 12 gelées royales. En effet nous avons – pour une fois – réussis les deux challenge en un temps de record de 4 tours, vraiment, nous avons été professionnels.

Le résultat du combat.

L’issue de nôtre duel à mort contre les gelées.

Après nôtre victoire nous nous retrouvâmes face à une porte mystérieuse de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel gelax (observable uniquement lors des printemps gelax), intrigués nous pénétrâmes à l’intérieur.

Le Zaap

Une mystérieuse porte… dimensionnelle ?

Qu’elle ne fut pas notre surprise quand nous découvrîmes qu’il s’agissait d’un pièges, nous apparûmes en plein dans l’arène de Brakmâr, encerclés par les gelées royales, elles nous avaient tendu un piège pour se venger !

Note : la rigueur mathématique m’oblige à intervenir, les gelées étant 4, il leur est impossible de nous encercler, il faudrait une infinité de gelées royales situées à équidistance d’un point que nous aurions précédemment défini comme le centre de nôtre groupe d’aventurier pour qu’elles puissent le faire. À la rigueur, elles auraient pu nous encarrer.

L'assaut des gelées.

Nôtre groupe, encarré par les gelées vengeresses.

À noter qu’à ce moment Macgreed était libre et nous a rejoint pour repousser l’attaque des gelées, sa puissance, qui n’a d’égale que son âge, nous a été forte utile dans ce moment périlleux. Mais nous avons su préserver Dark Moon de la mort de 4 de ces meilleurs éléments (disons ce qui est) et avons une fois encore  vaincu les affreux. Macgreed, en tant que bon mercenaire, a d’ailleurs eu une belle part de gâteau final. Jugez par vous même (sans vouloir vous commandez).

L'issue du second combat

Macgreed le vol… le gentil Enutrof.

Note : magnifique triangle isocèle rectangle de gelées royales.

Nous nous séparâmes finalement, après cette rude journée, pleine de bagarre, de drop, de rencontres infortunes, de vols, des couleurs plein les yeux et avides de butins, les boss de donjons n’ont qu’à bien se tenir, car bientôt Dark Moon en donjon va repartir !

Petite présentation, qui donne le ton.

Bonjour ou Bonsoir cher voyageur, espion ou bien même membre de la guilde amnésique.

Laissez-moi aujourd’hui vous parlez un peu de la guilde Dark Moon. Bien sur j’aurais pu faire une description rapide et banale de l’ambiance, ou bien résumer les règles les plus importantes afin de vous donner un petit aperçu de ce qu’il fallait faire afin de s’intégrer au sein de la guilde, mais je trouve que cela aurait été choisir la solution de facilite ( et puis je trouve que cela aurait été mal décrire la guilde qui ne se résume pas seulement a ça et qui est tout sauf banale). Alors après un temps de réflexion intense d’au moins 46 secondes ( trop long si vous voulez mon avis), a me demander par ou commencer une idée lumineuse m’est venu a l’esprit: Une scène! Une scène résumant notre pain quotidien, et qui montrerait un peu ce a quoi il faut s’attendre en nous rejoignant ou en jouant avec nous, aussi bref ce moment soit-il.

Imaginez tout d’abord une feuille de papier blanche ( pas nécessaire mais on ne sait jamais cela peut toujours servir, et pour les sceptiques sachez que la feuille de papier sera issue de matériaux recyclés….comme ça votre conscience est tranquille).

Au premier plan, « sd » sdbppdd, debout, regardant au loin, aussi fier qu’un osa aux goûts douteux en terme de couleurs et de stuff peut l’être….. et puis derrière lui un grand sram, connus de tous et auquel on a attribue plusieurs noms au fil des années: « Red, « Redisdead » ou encore le tres mauvais « rougemaintenant » , vous l’aurez deviné le grand Rednow! en train de faire les poches d’sd…. et quelques pas derrière Mac »le voleur de drops »greed en train de ramasser les pièces tombant des poches trouées dudit sram et « winy » winya juste a gauche de Red,furieuse de voir son sd se faire voler,mais oubliant au moment de viser de mettre sa flèche dans le bon sens…. le tout sous le regard de notre magnifik meneuse, j’ai nommé la grande Monapesta , en mode « facepalm » pour l’occasion a la vue d’un spectacle aussi ridicule ( ou c’est peut être Atout a ces pieds jouant avec une pelote de laine qui a entraîné une telle réaction, le doute subsiste).

Passons au second plan, avec tout d’abord les incontournables « riri » Hirinzen et « don » Don-Kaykong, pliés en quatre a la vue du triste spectacle offert au premier plan….Tandis qu’Effiy est en train de leur ramener des multygelys pour accompagner. A leur droite, et après avoir vu  « Baba le pourfendeur » Bas-Erds, Sov et « Hope » Hope-Less terrasser un énième pandore, on peut apercevoir « zaza/iza » Izakraw, en partance pour un des nombreux donjons exotiques que lui seul connait, entraînant au passage « Tani » Tani-kun et Pandaft après avoir essayé en vain de convaincre « Howp » Howp-Load de jouer les boucliers humains. Si l’on regarde bien, un peu plus loin, on peut remarquer Cimen en train d’apprendre de nouvelles expressions, venues de contrées lointaines, a Maitre-Chocolatier, Estellex et Senspirit alors qu’Hinaki, pour une de ces rares connexions, vient les rejoindre. Et « Jaid » Jaidhaymaur-Pyon dans tout cela? Eh bien ce dernier boude, dans un coin, agacé par le fait que pour une fois toute l’attention n’est pas tournée vers lui.

Enfin au troisième plan on peut voir l’ombre de Weedoh et Hunnt, cachés au milieu du feuillage d’Ormes, veillant sur la guilde de loin…. pendant que Dijinn et Ze-Stars essayent de les rejoindre mais n’arrivent pas a grimper….

Et si vous plissez bien les yeux vous arriverez peut être a apercevoir l’ombre de « Cris » Cris-defois et de « Start/Startine » Startineblock, fuyant a toute jambes( ou tapant, ça dépend de si vous considérez comme taper le fait de tourner le dos a l’ennemi et de lancer au hasard des objets derrière soi), le glourséleste accompagné de givrefoux.

Le tout sous les yeux bienveillants de Shanhilde qui nous observe de la-haut (la vraie vie hein pas autres chose…)

Vous l’aurez probablement compris depuis un bout de temps, mais la guilde c’est un peu du grand n’importe quoi, remplie de bras cassés a l’humour douteux….Mais on le vit bien bizarrement.

Voila cela devrait vous montrer a peu près a quoi ressemble notre guilde.

Red, le conteur, Rednow.

Du changement

Bon, je sais bien que le blog ne trouve pas vraiment sa place parmi vous, c’est un fait. Quoi qu’il en soit je vais continuer d’y apporter ma touche de temps à autre, car j’apprécie l’écriture.

Ainsi donc j’ai changé le thème pour quelque chose de plus clair, vu que nous allons changer prochainement (c’est un concept relatif) de couleurs, et qui pourrait en conséquence passer un peu partout. Suppression également de la petite image qui accompagne votre post, vous pouvez donc parler au nom de la guilde sans laisser de signature, si vous le désirez.

Atout.