Gélaxième dimension, ou le surkiff intersidéral.

Après avoir vaillamment défendu notre percepteur, logé au plus profond du donjon des bouftous, contre les assauts interminables d’une bande de malotrus malhabiles, nous décidâmes Bas-erds et moi-même de nettoyer plusieurs autres donjons et éventuellement d’y mettre notre percepteur (car oui nous ne possédons qu’un percepteur, mais nous l’aimons à en mourir).

À la conquête du donjon des champs nous partîmes donc, légèrement honteux de s’attaquer à une telle minablerie nous restions caché derrière nos solomonk respectifs – reconnaissables seulement grâce à nos odeurs nous étions. Après environ 5 minutes de combats époustouflants nous étions sortis du donjon, sans avoir rencontré le moindre petit percepteur, néanmoins j’ai eu le droit de droper la panoplie du paysan dans sa globalité d’un seul coup, un véritable exploit d’Enutrof.

De la même façon nous massacrâmes les habitants du donjon des Bworks (appelés les bworks) et ceux du donjon des Scarafeuilles (appelés les scarafeuilles), là encore nous n’eûmes pas la chance de trouver un percepteur à notre portée, voire de percepteur tout court. Nous rentrions bredouilles lorsque Bas-erds trouva un percepteur très faible, un lot de consolation, dans la péninsule des gelées. Son butin – fort attirant – s’élevait alors à une valeur de 0 kamas, afin de ne pas tuer le percepteur par cruauté simple (ce qui était notre véritable but) nous décidâmes de faire un combat sur sa carte pour faire grimper sa valeur marchande à…. 3000 kamas. Véritable exploit, je sais.

Quoi qu’il en soit après avoir battu de manière écrasante ce percepteur (il n’eut pas le temps de jouer), nous partîmes pour la gelaxième dimension, appâté par ce combat contre les gelées. Rednow fut également des nôtres pour cette aventure, sa main frêle mais fourbe nous fut d’un grand secours lors de cette périlleuse escapade !

Les quatres gelées royales

Les gelées royales jouant gracieusement.

Nous arrivâmes finalement contre les quatre gelées royales, qui ne se préoccupaient  absolument pas de nous, le thé ne nous avait pas été servi, nous avions toujours nos capes et nos coiffes sur nous, ce fut un piètre accueil.  Je ne recommande pas les gelées pour une visite de courtoisie, vraiment. Elles ont un sens de la politesse très modéré.

Combat contre les gelées.

Une scène du combat contre nos hôtes royaux.

Ne prenant pas compte de nôtre présence et bousculant par la même toutes les règles de la bienséance, elles méritaient une correction, ainsi nous engageâmes le combat contre ces scélérates. Même si c’était plus un terrain de jeu pour enfant qu’une bataille sanglante, Bas-erds, pour ne pas prendre les coups, se cachait derrière quelques fleurs qui poussaient ça et là sur le sable (bienvenue dans la gelaxième dimension), tandis que Rednow boudait la gelée royale bleue, qui lui avait refusé un thé précédemment, prétextant qu’elle avait un rendez-vous chez le dentiste (personnellement je n’y crois pas). Quant à moi, je me faisais malmener par une bande de jeunes gelées menthes qui me jetaient des pavés, je crois à y réfléchir que c’était une manif, mais malheureusement je n’ai pas eu l’occasion de photographier ses jeunes gens.

Nous avons finalement triomphé de ces créatures informes, magnifiquement je dois dire, puisque que nous avons récupérer une gelée royale de chaque couleur par personne, ce qui fait… – un petit instant s’il-vous-plaît – 4 x 3 = 12 gelées royales. En effet nous avons – pour une fois – réussis les deux challenge en un temps de record de 4 tours, vraiment, nous avons été professionnels.

Le résultat du combat.

L’issue de nôtre duel à mort contre les gelées.

Après nôtre victoire nous nous retrouvâmes face à une porte mystérieuse de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel gelax (observable uniquement lors des printemps gelax), intrigués nous pénétrâmes à l’intérieur.

Le Zaap

Une mystérieuse porte… dimensionnelle ?

Qu’elle ne fut pas notre surprise quand nous découvrîmes qu’il s’agissait d’un pièges, nous apparûmes en plein dans l’arène de Brakmâr, encerclés par les gelées royales, elles nous avaient tendu un piège pour se venger !

Note : la rigueur mathématique m’oblige à intervenir, les gelées étant 4, il leur est impossible de nous encercler, il faudrait une infinité de gelées royales situées à équidistance d’un point que nous aurions précédemment défini comme le centre de nôtre groupe d’aventurier pour qu’elles puissent le faire. À la rigueur, elles auraient pu nous encarrer.

L'assaut des gelées.

Nôtre groupe, encarré par les gelées vengeresses.

À noter qu’à ce moment Macgreed était libre et nous a rejoint pour repousser l’attaque des gelées, sa puissance, qui n’a d’égale que son âge, nous a été forte utile dans ce moment périlleux. Mais nous avons su préserver Dark Moon de la mort de 4 de ces meilleurs éléments (disons ce qui est) et avons une fois encore  vaincu les affreux. Macgreed, en tant que bon mercenaire, a d’ailleurs eu une belle part de gâteau final. Jugez par vous même (sans vouloir vous commandez).

L'issue du second combat

Macgreed le vol… le gentil Enutrof.

Note : magnifique triangle isocèle rectangle de gelées royales.

Nous nous séparâmes finalement, après cette rude journée, pleine de bagarre, de drop, de rencontres infortunes, de vols, des couleurs plein les yeux et avides de butins, les boss de donjons n’ont qu’à bien se tenir, car bientôt Dark Moon en donjon va repartir !

Publicités

Un commentaire

  1. sdbppdd said,

    27 août 2012 à 909 35

    Pour sûr, la prochaine fois, j’en serai !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s